Lors de la rénovation de son réseau électrique, il est fort tentant de vouloir procéder à des économies, notamment en évitant de faire appel à un professionnel. Après vous avoir procuré tous les équipements nécessaires à cette opération, vous devrez forcément passer par la pose d’un tableau électrique. Le tableau électrique vous permettra d’assurer la protection de votre réseau, et accueillera tous les éléments électriques qui seront à proximité. La qualité de son installation est donc primordiale. Cet article tentera alors de démontrer si cette manipulation est réalisable par tout le monde.

Des connaissances dans le domaine électrique nécessaires

Tout d’abord, il faut bien considérer le fait que votre tableau électrique doit être installé selon les normes en vigueur. Sans cela, votre installation sera plus exposée aux coupures de courant, et à tout autres risques liés à une mauvaise pose.

Il faut par exemple connaître l’utilisation et le rôle d’un interrupteur différentiel, ainsi que l’emplacement de ses bornes d’entrée et de sortie. C’est cet équipement qui permet la protection de votre installation, et qui disjoncte en cas de fuite de courant. Il vous faut idéalement savoir quelle est la puissance que ce tableau devra gérer, et donc l’énergie requise par vos équipements. Dans un souci d’optimisation, il est généralement conseillé de prendre en compte le cheminement électrique, afin de placer au mieux son tableau. Vous aurez également besoin d’utiliser des outils tels que des tournevis, ou des clips. Il vous faudra bien évidemment brancher les fils à l’interrupteur différentiel.

Ceci représente une série d’opérations non-exhaustives (et très peu techniques comparées aux autres) que vous aurez à réaliser lors de l’installation du tableau électrique.

Néanmoins, pour ceux qui estiment avoir assez de connaissances en électricité, voici la liste des tâches à effectuer pour une pose efficace de son armoire électrique :

  • Placer le support de modules : installer le à côté du boîter EDF.
  • Clipser l’interrupteur différentiel et les divisionnaires : Actionner la languette de l’interrupteur. Connecter les entrées et les sorties des divisionnaires avec du fil de même section
  • Connecter les fils aux peignes
  • Regrouper les conducteurs
  • Câbler l’ensemble des modules
  • Connecter les 2 fils à la sortie du disjoncteur, courant coupé
  • Monter et fermer le disjoncteur : des caches de base sont prévus pour vous faciliter la tâche

Vous pouvez également trouver des tutoriels très détaillés sur des sites spécialisés, ou des sites marchands. Un vendeur d’un magasin électrique pourrait également vous procurer de précieux conseils. Dans tous les cas, considérez toutes les informations qui n’étaient pas en votre possession.

Finalement, on peut dire que l’installation d’un tableau électrique n’est clairement pas à la portée de tous. Vos compétences électriques ont besoin d’être solides et il vous faudra également connaître un certain nombre de données. Pour les non-initiés, il est clair que le recours à un professionnel est indispensable. De plus, ne confiez pas cette installation à n’importe qui, car comme dit plus haut, ce n’est pas une opération à prendre à la légère, le tableau électrique garantissant la sécurité de votre réseau électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *