L'affaire du siècle

La pétition est le meilleur moyen pour faire une requête ou pour dénoncer une injustice, « l’affaire du siècle » qui met en scène 4 ONG projetant à attaquer en justice l’État pour négligence face au réchauffement de la terre. Ainsi, ces organismes ont pu recueillir plus de 2 millions de signatures en moins d’un mois et cette mobilisation en ligne a touché beaucoup de citoyens qu’ils projettent d’arriver à en recueillir davantage.

« L’affaire du siècle », quand l’État est montré du doigt

La démission de Nicolas Hulot a étonné plus d’un et voilà que l’État vient de faire l’objet d’une autre épreuve, une éventualité à passer devant la justice pour cause d’ « inaction devant le réchauffement de la terre ». Quatre ONG, dont l’initiateur est « Notre affaire à tous », se sont donné la main pour mobiliser en ligne les Français et demander à signer la fameuse pétition.

Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace et Oxfam France se sont joints à la présidente de cette association pour signer la sonnette d’alarme afin que l’État réagisse. Les dégâts causés par ce changement climatique sont nombreux et commencent déjà à se faire sentir : fonte des glaces, montées des eaux, pollution de l’air, inondations répétitives, menace de disparition de certaines espèces végétales et animales et autres.

Le climat et les 2 millions de signatures

Ce problème affecte particulièrement les Français qu’en 36 heures après le lancement de la pétition en ligne, le mouvement initié par les quatre ONG a pu recueillir plus d’un million de signatures. Particulièrement touchés par les dangers que peut provoquer ce changement climatique, les Français ne se sont pas faits prié pour s’adhérer à la cause.

Surprenante, cette pétition devient l’affaire de tous quand on pense que celle qui a été lancée par Priscilla Ludovsky qui s’est démenée ait recueilli quelque 1,2 million de signatures afin de dénoncer la hausse du prix de carburant et a déclenché le mouvement du « gilet jaune » et que la pétition initiée par Caroline de Haas, en 2016, contre la loi El Kohmri a pu réunir 1,4 million de signatures.

Quel en sera l’issue ?

Les ONG ne cachent pas leur satisfaction et veulent en faire plus quand ils ont déclaré dans un communiqué : « en soutenant l’Affaire du Siècle, plus de deux millions de citoyennes et citoyens expriment aujourd’hui leur espoir de voir les choses changer et soutiennent la demande faite au gouvernement de mettre un terme à l’inaction climatique de la France depuis plusieurs décennies ».

La pétition est encore ouverte et les ONG pensent pouvoir atteindre les 3 à 4 millions de signatures pour pouvoir porter devant la justice ce qu’ils jugent de « carence fautive » par cette « inaction défaillante » qui doit se focaliser sur la réduction d’émission de gaz à effet de serre. L’État, par le biais de ses représentants auront tout juste deux mois pour répondre à leur requête et éventuellement, un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris serait envisagé. Notons que ce sera une première !

Addiction aux jeux vidéo

S’il y a des dépendances qui sévissent actuellement les enfants, les jeunes et surtout les adultes, l’addiction aux jeux vidéo touche un grand nombre de personnes. Souvent passée inaperçue, cette dépendance est tout aussi nocive que les autres, et il faut avoir un bon esprit de contemplation et d’observation pour reconnaître les attitudes alarmantes chez le « malade » car, oui, cette addiction est désormais considérée comme telle par l’OMS.

Les jeux vidéo, une distraction qui peut tourner en fléau

Les statistiques font état actuel de 2,5 milliards de joueurs de jeux vidéo, qui peuvent partir d’un simple jeu de gamers aux jeux d’argent. Actuellement, les enfants commencent très tôt aux jeux avec le « Minecraft » et les « Mortal kombat », comme les supports tendent aussi à se démocratiser, puisqu’il suffit de les télécharger sur l’ordinateur ou sur le smartphone pour y avoir accès.

Certes, beaucoup d’adolescents commencent à considérer les jeux comme échappatoires aux impératifs de la vie, mais il suffit d’une inattention de la part des parents et surtout une certaine attitude permissive, voire laxiste et la dépendance prend forme. Mais l’addiction aux jeux vidéo, dans son terme le plus connu, concerne surtout les adultes qui arrivent à rester des heures devant leur machine pour parier, pour miser sur ces jeux en ligne et léser ainsi leur vie tout en portant atteinte à leur entourage.

Quand ces signes surviennent, l’addiction est effective

Comme ces jeux sont facilement accessibles, il est fortement conseillé de surveiller certaines choses, ou plutôt certains comportements quand il s’agit d’adolescent. Ainsi, si vous remarquez que votre enfant devient triste sans raison, réclame de rester seul dans sa chambre, passe son temps devant l’ordinateur et rapporte de mauvaises notes à la maison, il est temps de s’alarmer.

Des changements comportementaux sont aussi enregistrés chez les adultes, si votre mari ou un membre de votre famille présentent les symptômes suivants, tirer la sonnette d’alarme : sa conversation tourne autour du jeu sur des nouveaux logiciels et des tendances ; il s’enferme dans son soi-disant bureau pendant des heures et tous les jours ; il éprouve une certaine euphorie et une grande excitation à l’idée de se trouver devant sa machine ou, au contraire, il est irrité quand on lui demande de faire une chose et surtout quand il est en conflit avec lui-même, avec son entourage, avec les collègues.

Des traitements efficaces

L’addiction aux jeux vidéo, une fois détectée, doit faire l’objet de traitements. Certes, il n’existe aucun centre de soins ni de spécialistes pour ce genre de dépendance, contrairement à d’autres addictions comme l’alcool ou la drogue, mais une thérapie est nécessaire pour connaître le fond du problème. Il faut être toujours à l’écoute du sujet.

Pour un enfant ou un adolescent, il faut préconiser les jeux en groupe et inculquer des disciplines, surtout quand il s’agit de virtuel. Il ne faut surtout pas le laisser dans l’isolement, et lui prêter une oreille est un moyen pour savoir ce qu’il ressent, car se cacher dans les jeux pourrait révéler un mal-être.

Activités à faire avec son enfant un jour férié

Un vrai casse-tête que de chercher des activités pour son enfant quand il n’a pas école. Un jour férié est censé être un temps de répit sans pour autant plonger dans l’oisiveté, d’autant plus que votre enfant pourra vous dire incessamment qu’il s’ennuie. Il est alors nécessaire de lui trouver, et mieux encore, de partager avec lui des occupations. Plusieurs jeux et loisirs peuvent être faits ensemble, seulement, il faut savoir les choisir adaptés et à vous et à votre enfant.

Des activités pour une meilleure complicité

Plusieurs jours fériés sont inscrits dans le calendrier pour cette année, mais occuper son enfant reste la galère de certains parents, surtout à un certain âge, et que vous voulez raffermir les liens qui vous unissent pour mieux l’écouter et vice-versa, pour qu’il vous écoute aussi. Il y a des occupations que vous pourrez alors faire ensemble, entre autres, regarder des séries sur Netflix dont beaucoup de foyers en sont abonnés.

Rien de mieux que de préparer un bon bol de pop-corn ou un repas-télé et d’être bien calé dans le grand canapé et choisir ensemble un film. Seulement, il faut bien veiller à ce que votre choix soit approprié à l’âge de votre enfant. Il y a alors les dessins-animés qui sont adaptés à son jeune âge, et essayez de participer avec lui avec des commentaires pertinents. Préférez les films d’animation qui tournent autour d’une aventure, d’une exploration ou d’histoire vraie, vous pourrez ensuite discuter sur le sujet après. Pour les pré-adolescents et les jeunes adultes, vous pourrez regarder avec eux des nouveautés afin d’avoir quelques choses à partager avec eux.

Des occupations plus productives

Si vous n’êtes pas très « virtuel » et que vous voulez passer des moments inoubliables avec votre enfant, vous pourrez l’initier au jardinage et planter ensemble des fleurs dont il sera fier quand elles fleuriront, ou un arbre qu’il va voir grandir avec lui. Vous pourrez aussi passer toute la matinée dans la cuisine en concoctant ensemble un bon déjeuner pour la famille et vous mettre ensemble en pâtisserie.

Entre une mère et sa fille, réaliser ensemble un beau patchwork est un défi, ou se mettre au tricot pour confectionner une belle écharpe. Pour un père et son fils, un bon jogging ensemble le matin, suivi d’un beau match de basket permettent de tisser un lien plus fort. Si toute la famille veut être au grand complet, des jeux de société restent les meilleures idées pour passer ensemble une journée entière : du Monopoly, du Scrabble ou des jeux de cartes feront une belle animation.

Les meilleures attitudes pour une famille monoparentale

Beaucoup de familles se composent d’un seul parent, essentiellement d’une mère seule avec son enfant, et des activités à partager avec lui doivent combler cette absence de « l’autre ». Quand on est maman célibataire, trouver l’équilibre est une chose plutôt compliquée, seulement, par choix ou par nécessité, il faut savoir bien s’entourer. En effet, être seule à élever son enfant n’implique pas la solitude dans tous les cas, il y a des clubs, il y a des amis et il y a des proches avec lesquels on peut toujours partager des moments heureux, surtout quand l’occasion le permet, un jour férié par exemple.

Certes, vous avez des moments pendant lesquels vous pourrez, et devez, vous occuper de vous, et vous ne devez pas vous sentir coupable pendant ces temps, mais quand il s’agit de partager des moments avec votre enfant, ne vous privez pas d’une autre présence, comme vous passez votre quotidien ensemble, rien que vous et votre enfant. La complicité sera encore plus présente même si vous passez une journée avec d’autres personnes.

N’hésitez pas à concerter avec lui sur ce que vous pouvez faire ensemble, ne vous sentez pas coupable en disant « non » sur certaines choses, soyez ferme dans votre décision, et si votre enfant demande une explication, n’hésitez pas à lui en donner, non pour vous justifier mais pour lui faire savoir la teneur de votre décision.

Les principaux projets de lois du gouvernement

Le gouvernement prévoit de mettre en œuvre de nombreuses réformes et autres projets de loi dans les prochains mois. Depuis l’assurance chômage à la santé au travail en passant par la réforme des retraites, sans oublier le renforcement de la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, le gouvernement et ses collaborateurs ne risquent pas de s’ennuyer. Voici les principaux projets de lois du gouvernement Macron.

L’assurance chômage

Selon le programme de travail transmis aux syndicats et représentants sociaux en septembre 2018, « la nouvelle convention d’assurance chômage devra permettre sur trois ans de dégager entre 1 à 1,3 milliards d’euros d’économie en moyenne annuelle ». Cette stratégie permettrait d’opérer une diminution des dépenses dans l’ordre de 3 à 4 milliards d’euros d’ici 2022.

Toutefois, les syndicats se montreraient plutôt réticents face à cette réforme qui conduirait à une réduction de l’indemnisation des chômeurs. Quant aux représentants sociaux, ils ne sont pas enthousiastes à la promesse de campagne d’Emmanuel Macron, celle du bonus-malus sur les CDD.

Un des projets de lois concerne la santé au travail

La santé au travail a également fait l’objet d’un projet de loi. Selon la ministre du travail, « notre priorité est la prévention, domaine dans lequel nous ne sommes pas assez bons. Le dispositif est assez illisible et couvre mal les TPE-PME ». Par ailleurs, l’État français souhaite également réviser la prise en charge des arrêts maladie qui créent de lourdes dépenses pour le budget du pays. En effet, entre 2010 et 2017, les dépenses pour arrêt maladie ont coûté quelques 7,3 milliards d’euros à l’État.

La réforme de la retraite

Dossier très sensible et sujet à de nombreuses polémiques, la question de la retraite fait partie des principaux projets de loi du gouvernement. Parmi les promesses électorales d’Emmanuel Macron, la réforme des retraites. Selon les souhaits du Président, les quelques 42 régimes obligatoires qui coexistent jusqu’alors seront regroupés sous un même principe, celui du « euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le statut de celui qui a cotisé ».

Si le chef de l’État veut un système « universel » de retraite, les questions sur la nature des pensions de reversions, la maternité ou encore les cas de handicap… sont encore à étudier.

La transformation de l’action publique

Essentielle pour satisfaire les besoins évolutifs de la société d’aujourd’hui comme la vulgarisation du numérique, le développement des usages collaboratifs… la transformation publique fait partie des projets de lois gouvernementaux. Il s’agit pour les usagers d’apporter une amélioration de la qualité des services publics ; pour les agents publics, il est question d’un nouvel environnement de travail plus moderne et pour les contribuables, une baisse des dépenses publiques d’ici 2022.

Le renforcement de la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme

Les menaces terroristes étant devenues une priorité d’État, les projets de loi concernant le sujet concernent des mesures phares qui consistent à mettre en place entre autres des périmètres de protection pour assurer la sécurité lors des évènements « à risque » comme les rencontres sportives, les réunions culturelles…, à fermer les lieux cultes qui incitent au terrorisme, à la haine, à autoriser des mesures de surveillance individuelle pour des personnes suspectées « à risque », à ordonner la visite d’un lieu suspecté être fréquenté par des personnes soupçonnées représenter une menace terroriste.

Apprendre une langue étrangère à la maison est une option qui s’offre à vous. Découvrez alors les options possibles si vous choisissez d’apprendre une autre langue dans le confort de chez vous.

Apprendre sur internet

Accédez à des ressources en ligne et à des sites Web gratuits. Si vous ne parvenez pas à suivre régulièrement des cours, vous disposez d’un grand nombre de ressources en ligne et de sites Web auxquels vous pouvez accéder gratuitement pour vous aider à apprendre. Beaucoup de ces sites Web sont très bien développés et contiennent de nombreuses informations sur la grammaire, ainsi que de nombreux exercices pour vous aider à vous exercer. Il y a un grand choix, essayez donc plusieurs sites Web et choisissez celui qui vous semble le plus facile à utiliser. Souvent, les pays auront des sites Web officiels comme bases pour apprendre leur langue maternelle. Les sites Web soutenus par le gouvernement sont généralement très fiables et précis.

Apprendre avec les forfaits d’apprentissage achetés

L’apprentissage des langues est une activité très importante et vous pouvez acheter de nombreux forfaits qui vous guideront à travers des leçons couvrant la lecture, l’écriture, la parole et l’écoute. Recherchez des commentaires en ligne pour avoir une idée des forfaits disponibles pour la langue que vous souhaitez apprendre. L’un des avantages de l’un des forfaits est que vous pouvez apprendre à votre rythme et adapter vos leçons à votre vie quotidienne. Il existe également des applications populaires que vous pouvez obtenir sur un smartphone, qui vous permettent d’apprendre partout. Sans leçons régulières en face à face, il vous sera peut-être plus difficile de développer votre confiance en votre capacité à parler réellement la langue à d’autres personnes. Si vous éprouvez des difficultés avec votre motivation, vous pourriez bénéficier davantage du contact face à face, où vous êtes davantage incité à étudier et à contribuer. La plupart des grandes entreprises proposent un essai gratuit de leur logiciel. Assurez-vous de l’essayer avant de payer des centaines de dollars.

Utiliser des manuels pour apprendre à la maison

Un moyen plus simple d’apprendre à la maison consiste à acheter des manuels, des guides de grammaire et des tableaux de verbes et à commencer à les analyser. Cette approche nécessite un certain dévouement et un engagement, car apprendre à la maison avec un livre peut devenir ennuyeux et frustrant. L’utilisation de livres peut être un bon moyen d’apprendre des aspects techniques de la langue, tels que la grammaire, la structure de phrase et la conjugaison des verbes. Les vieux manuels peuvent être achetés à bas prix en ligne, mais essayez d’en obtenir un assez récent. Les langues changent, vous devez donc apprendre à partir d’un texte à jour. Si vous ne vous fiez qu’à des livres, il est peu probable que vous passiez beaucoup de temps à écouter et encore moins à parler. Essayez de combiner différentes méthodes. Lorsque vous essayez d’apprendre une langue, il est important de ne négliger aucun des domaines clés. Pour suivre des cours d’italien à Paris, contactez Angelio Academia.

Accessoires pour salle de bain homme

La salle de bain d’un homme n’est pas si différente que celle d’une femme, par contre elle revêt des accessoires spécifiques. Un homme a également besoin d’entretenir son corps et son visage c’est pourquoi il détient quelques produits cosmétiques. Pour en savoir plus, voici 5 accessoires qui lui sont nécessaires pour paraitre plus beaux après avoir pris un bon bain.

1- Des serviettes lavables

Les serviettes représentent un outil indispensable lorsqu’on envisage de prendre un bain. Il est donc important de bien choisir les matières qui les composent. En effet, trouvez celles qui ont été fabriquées à partir des cotons réutilisables, car c’est plus écologique et plus économique. Il existe des serviettes qui comportent des fibres de bambou ou d’eucalyptus, voire en coton bio peigné. Elles sont douces et très efficaces. Certains hommes possèdent également des lingettes lavables dans leurs douches, celles-ci peuvent parfaitement être utilisées à tous les types de peau.

2- La salle de bain d’un homme comporte toujours un rasoir

Un rasoir est un accessoire dont un homme aura besoin quotidiennement, il est bien évident qu’on en trouve un dans sa salle de bain. Ainsi, à chaque homme est le rasoir correspondant, il peut s’agir d’un rasoir coupe-choux, électrique, ou de sécurité. Une fois qu’il aura terminé de se raser, il aura aussi besoin d’un baume après-rasage pour adoucir la peau et la rendre plus éclatante. Ce dispositif se placera alors près du rasoir, car il s’applique immédiatement afin de réparer les coupures et d’apporter au visage une sensation de confort.

3- Une huile à barbe

Pour ceux qui ont des barbes importantes, ils doivent mettre dans la salle de bain de l’huile à barbe. Cette partie du visage mérite un certain entretien. Une huile permet d’hydrater, de protéger et d’adoucir les poils. Elle peut comporter des substances favorables à la barbe comme l’huile de ricin, l’argan, le pin, et le jojoba. En général, ces huiles ne sont pas très grasses, l’idéal est de choisir celle qui est plus fluide pour plus d’efficacité.

4- Un bon déodorant

Un déodorant fait partie des cosmétiques pour homme qu’il devra posséder pour éviter de se sentir mauvais durant la journée. Il peut choisir un déodorant à spray, à bille ou doté d’une pierre d’alun naturelle. Cette dernière est une excellente anti-transpirant et apaise la peau suite à un rasage à la lame. De nombreux hommes choisissent de la mettre dans leur trousse de toilette, car elle permet d’arrêter les saignements et guérir les petites lésions. Il est aussi possible de fabriquer un déodorant solide en composant des différentes matières naturelles aromatisées.

5- Une crème hydratante

Beaucoup d’entre nous pensent que les hommes n’utilisent pas de crème hydratante, alors que c’est un produit adapté à tout être humain. Chaque homme quel que soit son âge a besoin d’hydrater sa peau tous les jours afin de protéger son épiderme des effets du temps, du soleil ou du vent. Il n’a qu’à choisir celle qui est adaptée à son type de peau et l’appliquer tous les matins après avoir pris une douche pour obtenir un teint frais et une peau douce et hydratée. Mais il existe également une crème jour/nuit, parfaite pour remplacer tout autre produit de soins pour homme dans la salle de bain.

Communication des entreprises

Pour se faire connaitre, les entreprises doivent chercher des idées de communication originales. Cela nécessite de la créativité, car le public risque de ne pas s’y intéresser vu le nombre de sociétés qui font recours à de divers supports de communication. Pour vous démarquer, voici des outils dont vous aurez besoin pour lancer votre entreprise.

La carte de visite : une idée de communication très originale

La plupart des entreprises utilisent une carte de visite pour sa communication, mais si vous voulez avoir une carte unique, suivez ces quelques conseils. Ainsi, nous vous proposons d’opter pour une carte de visite en 3D. En fait, le domaine numérique est actuellement en évolution, ce style de carte vous aidera à montrer l’aspect positif de votre société, c’est également un outil efficace qui permettra aux clients de vous garder en mémoire. Elle est dans la première place en ce qui concerne le digital de 2018, car elle offre un design impressionnant avec un vernis sélectif pouvant apporter un sentiment d’harmonie et de délicatesse.

Vous pouvez aussi opter pour la carte de visite qui peut être découpée à la forme que vous souhaitez, celle-ci peut remplacer la traditionnelle. Ainsi, il est possible d’obtenir une carte en forme de nuage, de maison ou de bouteille de vin, selon votre domaine d’activité.

Une plaquette professionnelle classique

Ce genre de plaquette est parmi les meilleures solutions pour prospecter. L’idée est de joindre le format classique avec un contenu décalé. Vous allez donc vous différencier tout en restant dans les normes. Le plus important est de réaliser une belle finition avec un vernis sélectif ou bien pailleté. Pour plus d’effet, choisissez la plaquette pelliculée de couleur mate soft, elle pourra parfaitement convenir à votre logo.

Un dépliant personnalisé

Il s’agit d’un support de communication très convoité qui sert à partager facilement des messages. En utilisant un dépliant, vous pouvez transmettre de diverses informations à vos clients. Il existe de nombreux formats, de finitions et de plis qui s’offrent à vous. Le dépliant original s’obtient par la combinaison du format distinctif et des supports de qualité comme une dorure.

Une plaquette en forme de flyer

Le flyer est un moyen de communication intéressant de par son côté créatif. Lorsque vous envisagez de créer un flyer, la première chose à vous mettre en tête est que celui-ci serait vraiment unique pour pouvoir capter l’attention. En 2018, il y a eu de différents types de flyers qui ont bien cartonné. En haut de la liste vous pouvez trouver le flyer vernis paillette. C’est une finition exceptionnelle qui rendra vos projets graphiques surprenants.

Les campagnes de pub originales

Dans le but de faire croitre sa visibilité, il est préférable de miser sur les campagnes de pub originales. Vous serez donc amené à concevoir une image originale qui pourra capter le public et l’afficher ensuite. Votre photo devra être en accord avec l’activité de votre société. Une campagne colorée serait bien parmi les idées les plus originales pour booster la communication de votre entreprise.

L'évolution de la société par rapport à la mort

Si autrefois, la mort est assimilée à divers tabous, actuellement, les mœurs ont évolué avec la société et la conception de la perte de la vie se conçoit avec d’autres visions. En effet, le décès et la dépouille, ainsi que la sépulture, suivent une certaine évolution que même les principes et les coutumes prennent…d’autres tournures.

La mort, quand le monument funéraire se personnalise

Les mœurs évoluent, oui, quand on sait qu’autrefois, on apprête au décès, plus particulièrement au défunt, une image lugubre que même la vie des vivants semble être mise « entre parenthèse » pour cesser pendant ce moment, voire quelques mois qui suivent le décès. Aujourd’hui, et depuis le siècle précédent, on n’a plus peur de ces gens dont les activités tournent autour de cet évènement, dont l’appellation péjoratif « croque-mort » n’est plus utilisée. On a même droit à un catalogue de monument funéraire en ligne, et le choix nous sont proposés.

Ainsi, on aura droit à du maquillage pour donner au défunt une allure moins…sombre, on peut parer la chambre funéraire de fleurs et autres décorations, on arrive à faire revivre des souvenirs en diffusant les bons moments du défunt proche en film ou en diapositif, et on aura droit à tout un assortiment de monuments funéraires. Le métier de marbrier funéraire se démocratise jusqu’à offrir des monuments sous forme de..kit, à monter par la famille elle-même.

On peut très bien en…parler

Si parler de la faucheuse était avant très appréhendé, voire interdit, et qu’on lui assigne une image catastrophique, on est actuellement moins protocolaire, moins engourdi quand on invoque le sujet. Ainsi, la censure n’est plus effective sur certains sujets, y compris la fossoyeuse, et on peut avoir une autre vue sur le podcast « Mortel » sur la mort.

Certes, les mots utilisés peuvent encore « blesser » certaines oreilles, mais les thèmes sont objectivement traités, à savoir celui sur la « vie après la mort », celui sur « le poids du deuil », celui sur la « dernière demeure », celui sur le « corps du défunt » ou « voir la mort venir ». Fascinants, suscitant l’appréhension avant, déclenchant la peur et surtout tabous, ces sujets l’étaient avant, et si toutes les notions autour du décès sont cachées des yeux des autres, on reste toujours dans l’intimité mais on arrive à les « confier » à des professionnels dans le domaine.

Le décès à l’Occidental !

On assignait à la mort un caractère tabou, dans sa définition « il serait déplacé d’évoquer, en vertu des convenances sociales ou morales », un essai sur la société occidentale et la mort traite le thème, avec une certaine objectivité. On peut alors en connaître davantage sur le tabou et le déni, ce réflexe qui nous contraint à ne pas en parler et ce refus de le concevoir.

Dans certaines sociétés, comme celle des Africains, on sent un certain interdit qui tourne autour du défunt engendrant des contraintes aux proches, des appréhensions et des croyances à propos des revenants. Dans le concept occidental de la mort, on essaye de la dédramatiser pour l’intégrer dans le concept de « société de maîtrise ».

On reconnaît également cette « postmortalité » qui hante l’homme, généralement celui qui vit dans l’Occident, et qui se traduit par ce refus de vivre la décomposition du corps. Certes, on connaît les fameux élixirs de jeunesse, mais cette hantise se traduit par les chirurgies esthétiques, ces cyborgs virtuels que l’on invente comme des immortels. Et on ne confie plus son décès à la nature, on tend vers la « mort à la carte » comme on anticipe sa venue et la façon avec laquelle elle viendra, on arrive à la rendre moins « douloureuse » et à la retarder le plus longtemps possible.

Les applications pour gérer son budget

Gérer son budget au quotidien n’est pas toujours évident et tout le monde ne peut pas toujours y arriver facilement. Retrouver ses comptes, les consulter, mettre en place une certaine organisation pour ses dépenses et ses revenus… toutes ces tâches ne sont pas toujours à la portée de tous. Cependant, avec le développement de la technologie numérique, il est désormais possible d’utiliser des applications pour la gestion de son budget.

L’application Bankin pour gérer votre budget

L’application Bankin figure parmi les meilleures applis qui vous permettent de gérer correctement votre budget. Créée en 2011, cette application est gratuite, mais certaines fonctionnalités sont payantes. Toutefois, pour un particulier, la version gratuite suffit amplement, celle payante étant plutôt dédiée aux professionnels. Disponible sur IOS et Android, cette application vous permet de synchroniser plusieurs comptes bancaires, même de différentes banques.

Bankin convertit les dépenses et les revenus en données graphiques (courbes, fromage…) afin que vous puissiez avoir une idée générale de la santé de votre budget en temps réel. En outre, l’application vous permet aussi de faire des analyses de vos plus grosses dépenses grâce à sa fonctionnalité qui catégorise automatiquement chacune de vos dépenses. Encore plus intéressant, Bankin vous prévient à l’avance si vous risquez de tomber dans la zone de découvert.

L’application Linxo

Pour profiter d’une grande flexibilité, l’application Linxo propose une mise en page facile à utiliser ainsi que plusieurs fonctionnalités de base qui vous permettent une parfaite maitrise de votre budget au quotidien. Pour une gestion pratique de votre argent, Linxo est très efficace pour classer les dépenses, pour regrouper plusieurs comptes bancaires, pour consulter le solde, pour faire un suivi de l’épargne, pour rechercher des opérations… Grâce à sa version web, vous pourrez en outre accéder à des données graphiques afin d’avoir une vue d’ensemble de vos dépenses.

A télécharger gratuitement sur IOS, Android et même sur Windows Store, l’application permet aussi de catégoriser ses dépenses et même de souscrire à des extensions de garanties si vous faites des achats importants.

L’application Fastoche

L’application Fastoche vous permet d’avoir un aperçu de votre « reste à vivre » à tout moment et ainsi d’éviter d’ouvrir un découvert. Vos dépenses sont inscrites sur un calendrier afin que vous puissiez prévoir l’évolution de votre budget et un compteur vous informe continuellement de l’état de votre situation bancaire grâce à un code couleur. Par ailleurs, Fastoche met à votre service, un robot qui propose un coaching gratuit pour vous conseiller au quotidien.

Il est également possible de lui demander de faire une simulation de vos droits à Pôle Emploi, aux Allocations familiales… Il faut savoir toutefois que l’appli Fastoche n’est pas gratuite, il faut s’abonner à raison de 0,99 € par mois.

L’application Wallet

Avec comme fonctionnalités, la synchronisation de votre solde et de vos transactions avec votre banque, l’application Wallet vous aide à maitriser votre budget. Mais vous pourrez aussi utiliser la fonction partage de compte si vous recourrez aux services d’un comptable par exemple. La prise en charge de plusieurs devises, la synchronisation des nuages, le suivi des listes d’achat… sont autant de fonctionnalités proposées par Wallet.

Vous pourrez tout aussi bien conserver au même endroit vos cartes de crédit, vos cartes prépayées, vos cartes d’embarquement, vos cartes de fidélité… En outre, la version gratuite de cette appli suffit amplement pour un particulier et son utilisation simple ainsi que sa prise en main rapide est à considérer.

Chercher un appartement

Un des placements que les Français choisissent actuellement, l’investissement immobilier, notamment l’achat d’un appartement est très tendance. Une telle acquisition doit faire l’objet d’investigations, de recherches minutieuses puisqu’un projet pareil est loin d’être anodin et nécessite une importante somme comme financement. Ainsi, il faut savoir suivre les bonnes démarches avant d’être fixé sur un bien.

Un appartement, un projet à étapes

Ce projet ne se fait pas par un simple caprice ni un coup de tête, c’est un placement qui définira votre futur, celui de votre prochain logement. Il faut alors y réfléchir par deux fois pour faire une bonne affaire : celle qui correspond à vos besoins et qui sera appropriée à votre budget. Procédez d’abord à préparer votre achat en recensant tous les points y afférents, à savoir le type de bien, le nombre de pièces…

Vous devez ensuite imaginer dans le futur ce que sera votre situation : des ressources financières stables, l’éventualité d’un surendettement et autres. Vous devez vous faire conseiller auprès des agences immobilières, auprès du notaire, mais surtout avec une visite sur le terrain. Ne vous précipitez surtout pas, prenez le temps de réfléchir, de comparer, d’étudier le projet et sa faisabilité. Si travaux il y a, il faut les évaluer, et pensez à faire une offre d’achat qui soit cohérente avec le marché pour accréditer votre projet. Et ayez un bon plan de financement quand vous sollicitez des prêts auprès des banques ou d’autres organismes, faites des comparaisons.

Choisissez le bon quartier !

Comme vous voulez faire l’acquisition d’un bien dans cette partie sud de la France, en l’occurrence à Toulouse et ses alentours, vous pourrez penser à investir dans le quartier Compans-Caffarelli. C’est un quartier qui s’inscrit dans la zone B1 sous le dispositif Pinel, cette loi qui vous fera bénéficier d’une défiscalisation et d’un financement sans apport avec un prêt à taux minime, voire à taux zéro.

Plusieurs projets sont en cours dans cette ville et vous offrent des opportunités pour trouver celui qui vous aspire : un grand logement à T5 ou un duplex à T2. Seulement, pensez à confier votre projet à une agence immobilière professionnelle qui vous aidera dans votre recherche et qui vous accompagnera dans vos démarches. Sachez que ce quartier est bien desservi par le métro et quelques lignes de bus, et que des infrastructures modernes sont accessibles, à savoir des commerces, un centre d’affaires, des écoles ainsi qu’une Cité Administrative.

Évaluez votre achat !

La première chose à laquelle vous devez penser quand vous projetez d’acheter un appartement est le budget. Rares sont ceux qui arrivent à faire un autofinancement de leur projet d’achat immobilier, ainsi, il faut également penser à solliciter un prêt auprès des institutions de financement. Mais vous pourrez toujours avoir une idée sur le prix d’un bien immobilier qui, essentiellement, s’évalue au m².

Sachez que le marché de l’immobilier est assez aléatoire pour changer d’année en année, et il serait mieux de se renseigner sur les prix du logement auprès des Chambres notariales ou certains sites, notamment le site Patrim. Un simulateur en ligne vous permet également d’avoir un devis de votre projet.