Les beaux jours arrivent. Nous avons tous envie de profiter de notre extérieur, de notre petit balcon, de notre terrasse ou notre jardin. Il est temps de s’occuper de cet espace à vivre qui va vous accueillir vous et vos amis, tout l’été.

Nous vous proposons un tour d’horizon des différents styles pour aménager votre salon de jardin en un espace de détente convivial, qui vous ressemblera.

 

1- Bohème chic

Pour créer un cadre bohème chic, rien de tel que d’installer un ensemble en osier ou rotin, avec des coussins multicolores aux imprimés graphiques. C’est la tendance de cet été : le grand retour au naturel. Pour finaliser l’atmosphère, on n’oublie pas de suspendre des lampions ou lampes marocaines pour accentuer la touche d’exotisme et d’étaler des coussins au sol.

2- Contemporain

Le salon de jardin en métal amène de la modernité à votre extérieur. On retrouve ses lignes graphiques et son design moderne aussi bien sur des modèles en aluminium, qu’en intox ou métal avec une peinture époxy anti-rouille. Il bénéficie d’une grande variété de couleurs, de formes et de styles. De vraies prouesses artistiques sont réalisées dans la conception de ce mobilier. Il est assorti avec de beaux coussins ou une plaque de verre trempé.

3- DIY

La palette en bois, récupérée des grands magasins ou des usines, est l’alliée de vos réalisations « Do It Yourself » pour votre salon de jardin. Solution peu onéreuse, laissant libre cours à sa créativité, elle séduit de plus en plus et envahit nos espaces extérieurs. Que ce soit pour un canapé, un fauteuil, une table, une balancelle ou un lit de jardin, les meubles en palette rencontrent un vrai succès.

4- Vitaminé

Un canapé rouge vif, des chaises roses fluo, un parasol vert anis. Après la morosité de l’hiver, on a besoin de couleurs, de peps dans notre jardin. Le mobilier en plastique permet de jouer avec les couleurs, mais aussi les formes. La diversité de ses fauteuils, tables, tabourets, bancs, chaises, séduira à coup sûr le consommateur. Pratiques et légers, ils trouvent rapidement leur place dans notre extérieur.

5- Rétro

Les salons de jardin en fer forgé rappellent les maisons de campagne. Ils ont un air du bon vieux temps. Utilisé depuis des années pour le mobilier, le fer forgé est un matériau robuste et élégant, qui a fait ses preuves, et qui ne souffre pas des intempéries. Sa longévité est sans égale, et ses finitions soignées.

6- Ethnique

Pour retrouver un côté ethnique et exotique, on joue avec le bois et les matières naturelles. Le teck, mais aussi l’eucalyptus ou le rotin. La tendance de cette année est la résine tressée qui imite à merveille l’aspect du rotin, mais qui est plus facile d’entretien.

7 – Zen

Le bois est le matériau par excellence pour un cadre naturel et reposant. Il est chaleureux et invite à la relaxation. Le teck, ce bois imputrescible des forêts d’Asie du Sud-Est, est la star sur ce marché. On assortira le salon en teck avec des coussins écrus pour renforcer la touche bien-être.

8 – Factory

Le look industriel des salons en aluminium s’intègre parfaitement aux maisons à l’architecture moderne où règnent métal, verre et inox.

9 – Douillet

Et si on mettait des coussins et de grands matelas molletonnés à même le sol ? On n’a qu’une envie après ça, s’allonger avec un bon livre et un verre de citronnade.

10 – Aérien

Comme nous sommes finalement de grands enfants, on adore les balancelles, les lits de jardin suspendus, ou encore les hamacs. Ils peuvent être accrochés aussi bien dans un arbre du jardin, bien à l’ombre, que sur son balcon.

 

Avec la diversité présente sur le marché, vous trouverez forcément le style qui vous correspond pour pouvoir profiter en toute convivialité des prochaines nuits d’été.

Je vais arrêter demain ! C’est ma dernière cigarette ! Je ne fumerai plus jamais ! Tous les fumeurs ont déjà dit une de ces phrases dans un effort d’arrêter de fumer. En effet, la quasi-totalité des fumeurs sont conscients que le tabac est très néfaste pour la santé, et connaissent les dangers qui en découlent, mais cette addiction est difficile à vaincre, et souvent, ces tentatives de sevrage sont un échec total. L’arrêt du tabac est un processus difficile qui nécessite en plus de l’effort une planification minutieuse. Voici un plan de quatre étapes qui peut vous aider à arrêter de fumer.

Décider d’arrêter

La volonté d’arrêter est la pierre angulaire de ce processus. Vous ne pouvez pas seulement vous dire ‘Tiens, je vais arrêter de fumer’ et espérer réussir. Vous devez prendre conscience des raisons qui vous poussent à vouloir arrêter de fumer, et même établir une liste de ces raisons. Le tabac affecte votre vie d’une façon extraordinaire, que ce soit sur votre santé, votre apparence, votre vie en couple, et même vos finances. Vous devez aussi vous préparer aux signes de sevrage auxquels vous allez certainement faire face, comme l’anxiété, les céphalées, l’insomnie, les troubles de concentration… Mais assurez-vous que ces signes disparaîtront rapidement, et qu’il faut tenir

Planifier l’arrêt

Oui, il vous faut un plan, sinon vous ne pourrez pas tenir. Il y a deux méthodes populaires de sevrage de tabac, et vous devez en choisir une. Certaines personnes arrêtent du jour au lendemain, et passent d’un paquet ou plus à zéro cigarettes par jour, alors que d’autres préfèrent diminuer progressivement le nombre de cigarettes fumées par jour. Si vous choisissez cette dernière méthode, vous devez avoir en tête une démarche et progression très précises pour ne pas céder à la tentation.

 

Les moyens à utiliser

Il y en a plusieurs, et on ne va détailler que les moyens les plus connus et les plus efficaces.

  • Les traitements nicotiniques de substitution. Ces moyens sont efficaces pour minimiser les symptômes du sevrage, et existent en plusieurs formes comme les patchs et les gommes à mâcher. Ces derniers moyens sont particulièrement efficaces car ils associent l’apport en nicotine dont le corps a besoin aux mouvements de mastication qui stimulent la bouche.
  • E-cigarettes : c’est le moyen moderne de sevrage tabagique ! c’est une cigarette électronique, comme son nom l’indique, qui associe plusieurs avantages, comme la stimulation orale et l’apport en nicotine. En plus, son odeur est vraiment agréable, contrairement aux cigarettes ordinaires, ce qui est un gros bonus.

Le support moral

Vous en aurez besoin ! Le sevrage tabagique est un processus long et difficile, et vous aurez besoin de toute l’aide possible. Parlez de votre intention à votre famille et à vos amis, ils vous aideront à résister à la tentation quand ça devient difficile à surmonter. Si vous êtes habitué à fumer durant votre pause-café au travail par exemple, ne sortez plus à l’espace fumeur. Vous devez éviter tout ce qui vous encourage à fumer.

Lors de la rénovation de son réseau électrique, il est fort tentant de vouloir procéder à des économies, notamment en évitant de faire appel à un professionnel. Après vous avoir procuré tous les équipements nécessaires à cette opération, vous devrez forcément passer par la pose d’un tableau électrique. Le tableau électrique vous permettra d’assurer la protection de votre réseau, et accueillera tous les éléments électriques qui seront à proximité. La qualité de son installation est donc primordiale. Cet article tentera alors de démontrer si cette manipulation est réalisable par tout le monde.

Des connaissances dans le domaine électrique nécessaires

Tout d’abord, il faut bien considérer le fait que votre tableau électrique doit être installé selon les normes en vigueur. Sans cela, votre installation sera plus exposée aux coupures de courant, et à tout autres risques liés à une mauvaise pose.

Il faut par exemple connaître l’utilisation et le rôle d’un interrupteur différentiel, ainsi que l’emplacement de ses bornes d’entrée et de sortie. C’est cet équipement qui permet la protection de votre installation, et qui disjoncte en cas de fuite de courant. Il vous faut idéalement savoir quelle est la puissance que ce tableau devra gérer, et donc l’énergie requise par vos équipements. Dans un souci d’optimisation, il est généralement conseillé de prendre en compte le cheminement électrique, afin de placer au mieux son tableau. Vous aurez également besoin d’utiliser des outils tels que des tournevis, ou des clips. Il vous faudra bien évidemment brancher les fils à l’interrupteur différentiel.

Ceci représente une série d’opérations non-exhaustives (et très peu techniques comparées aux autres) que vous aurez à réaliser lors de l’installation du tableau électrique.

Néanmoins, pour ceux qui estiment avoir assez de connaissances en électricité, voici la liste des tâches à effectuer pour une pose efficace de son armoire électrique :

  • Placer le support de modules : installer le à côté du boîter EDF.
  • Clipser l’interrupteur différentiel et les divisionnaires : Actionner la languette de l’interrupteur. Connecter les entrées et les sorties des divisionnaires avec du fil de même section
  • Connecter les fils aux peignes
  • Regrouper les conducteurs
  • Câbler l’ensemble des modules
  • Connecter les 2 fils à la sortie du disjoncteur, courant coupé
  • Monter et fermer le disjoncteur : des caches de base sont prévus pour vous faciliter la tâche

Vous pouvez également trouver des tutoriels très détaillés sur des sites spécialisés, ou des sites marchands. Un vendeur d’un magasin électrique pourrait également vous procurer de précieux conseils. Dans tous les cas, considérez toutes les informations qui n’étaient pas en votre possession.

Finalement, on peut dire que l’installation d’un tableau électrique n’est clairement pas à la portée de tous. Vos compétences électriques ont besoin d’être solides et il vous faudra également connaître un certain nombre de données. Pour les non-initiés, il est clair que le recours à un professionnel est indispensable. De plus, ne confiez pas cette installation à n’importe qui, car comme dit plus haut, ce n’est pas une opération à prendre à la légère, le tableau électrique garantissant la sécurité de votre réseau électrique.