Si vous avez déjà essayé de vous procurer des truffes, alors vous savez que ce sont des champignons plutôt onéreux. Cela dit, le prix d’une truffe n’est pas aussi facile que cela à déterminer à l’avance, car il faut prendre en compte tout un ensemble de paramètres.

La variété des truffes

Comme vous le savez déjà, il existe deux types de truffes. Les noires et les blanches. Cette différence de couleur se sent aussi au niveau des prix, tout comme au niveau de la saveur. Etant les plus courantes, les truffes noires sont évidemment les moins chères. Les truffes noires sont celles dites de Périgord et elles coûtent entre 400 et 1000 euros le kilo. Il en existe plusieurs dizaines de variétés et le prix prendra en compte ce détail. Par ailleurs, les truffes blanches étant plus rares et en même temps plus goutteuses, leurs prix sont largement au-dessus de ceux des truffes noires. Il faut s’attendre à dépenser entre 5000 et 7000 euros pour 1 kilo.

L’offre et la demande, la loi du marché

Quand bien même vous connaîtrez la fourchette des prix des truffes (entre 25 et 30€ les 25g sur le site www.truffeshenras.com/fr/ par exemple), cela ne suffira pas pour deviner le prix auquel vous pourrez acheter vos champignons. Le prix peut aussi dépendre de la période de la saison. Plus y a de produits sur le marché et moins chers ils seront, cela va de soi. C’est pour cela que vous verrez que les prix varient fortement selon les périodes, si les récoltes sont bonnes ou pas.

La qualité des truffes

Toutes les truffes ne se valent pas. Ce sont des champignons et plus ils sont frais, plus chers ils seront. Mais la qualité de la truffe ne se limite pas à sa fraîcheur. Plus une truffe est parfumée, plus elle est de meilleure qualité et surtout bien mûre. Donc, une fois au marché il faudra faire ce qu’il faut pour être sûr que le champignon dégage un arôme naturel. Pour ainsi dire, il faudra opérer une différenciation entre les truffes. En la matière, on vous présente les trois catégories de truffes que vous pourrez rencontrer sur le marché.

La catégorie extra : tout compte pour cette catégorie de truffe. Il y a la forme qui doit être quasiment parfaite, le champignon doit être entier donc. Cela signifie entre autres qu’il ne doit souffrir de presque aucun défaut en plus d’être mûr, donc bien parfumé.

1ère catégorie de truffe : ce sont des truffes qui conservent une forme entière, comme celles de la catégorie extra. Cela dit, elles sont moins régulières, c’est d’ailleurs sur ce léger défaut qu’elles sont différenciées de la précédente catégorie. Les truffes de la 1ère catégorie restent quand même bien parfumées, autant que les extras.

La 2ème catégorie de truffe : si ce sont des truffes qui conservent leur parfum, celles-ci sont quand même caractérisées par leurs défauts. Elles ne sont pas toujours entières, pas parfaitement rondes… ce sont des désagréments qui surviennent généralement pendant la récolte, mais qui n’ôtent rien à l’utilité de la truffe.

Les étapes d'un mariage

Ça y est ! Vous lui avez dit oui ! Il est alors temps de vous préparer à faire de ce jour féérique le plus beau. Entre trouver sa robe de mariée, penser à la décoration et faire un candy bar pour son mariage, vous aurez du pain sur la planche. Mais rassurez-vous ! Dans cet article nous allons vous guider pas à pas pour connaitre les différentes étapes d’un mariage.

Les étapes d’un mariage à suivre avant le jour J

Célébrer son mariage en bonne et due forme ne se fait pas au hasard. Des préparatifs sont à organiser à l’avance, afin d’éviter les mauvaises surprises. Vous devez à l’avance, avoir une idée de ce que sera votre mariage. Alors, pour être dans les temps et surtout être au top, nous avons dressé pour vous une liste que vous allez pouvoir suivre afin que votre mariage soit dans les normes.

  • Les papiers administratifs : pour officialiser votre amour, vous pouvez organiser un mariage religieux, qui est facultatif. Par contre, pour être légaux, vous devrez vous marier à la mairie. Voici donc les dossiers requis pour l’officialisation par le maire : la copie de la pièce d’identité des deux parties, le justificatif de domicile des deux parties, les informations complètes des témoins et leurs pièces d’identité.

  • Le style du mariage : ici, vous avez plusieurs choix, un mariage champêtre, un mariage dans une résidence, un mariage dans une salle de fête, un mariage à domicile, etc. Il est important de réserver à l’avance l’endroit, car souvent il peut se trouver que les salles soient réservées à l’avance.

  • Les invitations : à vous de choisir, quelles personnes inviter. Pour les faire-part, vous pouvez passer commande dans une carterie, ou si vous avez l’inspiration, une invitation fait maison et originale est parfaite. Parfois, il est aussi possible d’envoyer les invitations par courrier électronique, pour alléger les comptes.

  • La robe de mariée : ici aussi, vous aurez un large choix, en parcourant le Net, visiter des magasins spécialisés, ou tout simplement prendre un rendez-vous chez votre tailleur chic. Astuce :il est possible de louer une robe de mariée, afin de préserver votre budget.

  • Une animation de mariage : un mariage sans fête, y compris votre enterrement de vie de jeune fille alias evjf, n’est pas un mariage comme on dit. Prévoyez à l’avance votre type d’animation qui fera danser vos convives. Opterez-vous pour un DJ qui fera danser la foule sur la piste à travers des musiques variées, ou plutôt pencheriez-vous sur un orchestre local qui jouera en live ?

  • Le traiteur : il s’agit là d’une des étapes d’un mariage à ne pas négliger. Voyez suffisamment à l’avance avec le traiteur le type de menu que vous désirerez présenter à votre mariage. Il est important de réserver bien en avance, aussi le traiteur pour éviter les surprises de dernières minutes. Un petit cocktail pour recevoir les invités avant la célébration est une bonne stratégie.

Pour conclure, afin que votre mariage soit réussi, vous devez vous préparer des mois à l’avance. Selon votre budget, vous pouvez par exemple restreindre la liste des invités, louer une robe de mariée que d’en acheter, etc. Ne zappez aucune étape de cette liste pour un mariage au top !

Les blogs à suivre sur les auto-entrepreneurs

Dans le parcours des auto-entrepreneurs, ils auront besoin de suivre de quelques blogs liés à l’activité qu’ils auront choisie. Il s’agit d’un métier qui peut s’avérer être facile et complexe à la fois, c’est pourquoi un peu d’aide fera bien l’affaire pour aboutir à la réussite. Ainsi, voici les meilleurs blogs qui pourront vous servir pour tout projet que vous entreprenez.

L’auto-entrepreneur.fr

Ce blog est intéressant puisqu’il offre plusieurs publications comme les actualités françaises et internationales, les différents interviews auprès de divers entrepreneurs, les fiches pratiques et les conseils efficaces pour mener à bien un projet. Donc, quel que soit votre métier, vous pouvez y découvrir toutes les informations relatives à votre secteur d’activité.

Le site auto-entrepreneur.fr comporte des articles spécifiques qui permettent à l’entrepreneur d’affronter facilement les difficultés qu’il peut rencontrer au moment de la création ou concernant la comptabilité ou tout autre domaine. Aussi il peut y acquérir plus de renseignements sur son statut, le régime fiscal et social approprié, les assurances ainsi que la couverture sociale.

L’autoentrepreneur info

Il s’agit du blog autoentrepreneurinfo.com qui propose de divers articles utiles pour les auto-entrepreneurs tout au long des phases de leurs activités. Ainsi, vous pouvez obtenir toute une multitude d’informations et de conseils sur les démarches à suivre pour qu’un salarié réaliser son rêve de devenir freelance. Il pourra vous aider face aux différents problèmes liés à la création, il affiche également les opportunités qui peuvent se présenter.

Le blog des auto-entrepreneurs

C’est un blog présenté par Evo’Portail, il se concentre spécialement sur deux sujets qui sont l’entrepreneuriat et ses actualités. De nombreux merveilleux conseils vous y sont disponibles, ils vous seront indispensables pour bien lancer votre affaire. Ses articles sont renouvelés chaque mois et se portent sur l’étude de l’évolution du micro-entrepreneuriat et de la création d’entreprises du pays. Ils peuvent vous servir de source de réflexion fiable.

Le blog consacré aux artisans et aux commerçants

Ce blog a été particulièrement créé pour assister les artisans, les commerçants et les TPE. Il est bien soigné et revêt deux rubriques à savoir la Fiscalité/TVA et l’informatique. Il publie chaque semaine de nouvelles actualités sur de différents domaines comme le droit, la gestion, le logiciel de caisse, ou l’immobilier. Il vous y est possible d’accéder facilement sur des données indispensables pour développer votre activité.

Le blog en 20 lignes maxi

Les articles publiés dans ce blog sont des perles rares, des 20 lignes qui apportent une immense aide aux PME et TPE. Ainsi, vous pouvez y trouver des conseils utiles pour pouvoir créer, gérer, développer et financer un projet. De plus, il propose une section dédiée aux Ressources humaines, c’est ce qui distingue ce blog des autres. La blogueuse Aurélie, sa fondatrice tient à satisfaire les nouveaux ainsi que les anciens entrepreneurs en cherchant encore d’autres idées pour améliorer le site.

Le Codeur.com

Vous pouvez trouver tous les deux ou trois jours de nouveaux articles convenables aux freelances et aux sociétés qui collaborent avec eux. Il offre des conseils sur les étapes à suivre sur la délégation de tâches à un consultant. Il propose aussi des outils performants que les utilisateurs peuvent utiliser gratuitement comme les simulateurs de prix ou les comparatifs.

Le blog du freelance

À partir de 2008, ce blog permet aux travailleurs indépendants d’obtenir des conseils, des actus, des guides et de bonnes pratiques qui leur sont favorables pour leur business. Ces articles sont très faciles à appréhender, brefs et enrichissants. Donc, tous les auto-entrepreneurs peuvent y accéder pour avoir toutes les informations qui leur sont utiles pour la création ou pour l’amélioration de la productivité de leurs activités.