Les applications du Freelance par excellence

Actuellement, la technologie touche tous les domaines et aide tous les professionnels à mieux remplir leurs fonctions, et le secteur Freelance n’échappe pas à la règle, ces travailleurs indépendants complètent leurs outils de travail avec des applications. Ces programmes leur facilitent les tâches, mais également leur permettent d’être mieux productifs. On a pu recenser quelques-unes de ces applis afin d’orienter les freelances dans leur choix.

Les applications, des outils pour mieux travailler

Si le serveur d’une entreprise est doté de tous les logiciels et applications qui vont faciliter et la communication et le travail de ses employés, un freelance doit munir sa machine, notamment son portable ou son mobile, de ces outils qui lui permettent d’être autonome, mais aussi pour booster sa productivité. Parmi les plus prisés, promettant de faciliter le travail, mais également de gagner du temps, il y a ceux qui sont des plus performants.

Ainsi, il y a « Dropbox », cette solution permettant de stocker les données pour qu’elles soient accessibles à tout moment, même avec deux machines différentes : un PC et un smartphone par exemple, mais c’est aussi un dispositif qui sécurise vos données. Une autre appli qui permet également de conserver les informations. « Survey Monkey » est aussi utile pour avoir un « feed-back » auprès de vos clients avec des sondages pour mesurer leur satisfaction.

Pour avoir toujours à la portée de main les cartes de visite de vos clients, « CamCard Lite » est très pratique pour numériser jusqu’à 200 cartes. Comme messagerie, celle qui est mondialement connue et hautement fonctionnelle, « Gmail », est une belle référence. Pensez aussi à pourvoir votre appareil de « Skype », qui vous permet de gagner du temps, mais également de gérer votre argent en ayant un système de communication gratuit.

« Google Drive » est aussi l’appli idéale pour partager avec d’autres utilisateurs afin de procéder en parfait tandem lors de vos missions. Et n’oubliez pas de doter votre smartphone ou de votre ordinateur d’un puissant anti-virus, « Lookout » est fortement conseillé puisqu’il est aussi dotée d’un GPS.

Des dispositifs adoptés par le porté salarié

Évoluer en tant que travailleur indépendant requiert des dispositifs permettant d’être plus productif et de mieux gérer et le temps et les missions qui lui sont confiées. Une société de portage comme celle de Rh-solutions.com, dans les clauses qui la lient avec le porté salarié, doit offrir à ce dernier les meilleurs outils qui lui permettent de bien remplir ses missions.

En tant que porté salarié, vous pourrez donc demander à la société de portage qui vous héberge de mettre à votre disposition ces outils. Très utiles dans le cadre de cette formule, ces applis vous permettent de mieux vous organiser, de mieux gérer votre temps, de mieux booster votre productivité.

Les « incontournables » pour mieux s’organiser

Être freelance veut dire être autonome, les applications sur votre portable ou sur votre smartphone deviennent impératives. Ainsi, il y a ces outils qui doivent être téléchargés sur votre machine. L’application Evernote est un classement idéal et une sauvegarde parfait, elle permet d’optimiser votre organisation en mettant un point d’honneur sur ce qui est important et prioritaire. Avec ou sans connexion, des versions sont disponibles, à savoir l’Evernote Premium et l’Evernote Business. Cette appli est compatible avec l’iOS et Android.

Parmi ces incontournables, il y a également Trello, une appli qui est assimilée à un organiseur pour mettre des commentaires sur des faits, en ajoutant des pièces jointes et en mentionnant les échéances de vos missions. Les cartes Trello permettent de faire un travail synchronisé avec d’autres utilisateurs.

Et enfin, l’application HootSuite est un outil de partage et de planification des publications sur tous les réseaux sociaux dans lesquels vous avez un compte, un vrai allié pour votre image professionnelle sur Web. Vous pourrez avec cet outil faire des recherches, procéder à programmer et à gérer les conversations qui vous seront utiles, mêmes celles dans un passé plutôt loin.

Lors de la rénovation de son réseau électrique, il est fort tentant de vouloir procéder à des économies, notamment en évitant de faire appel à un professionnel. Après vous avoir procuré tous les équipements nécessaires à cette opération, vous devrez forcément passer par la pose d’un tableau électrique. Le tableau électrique vous permettra d’assurer la protection de votre réseau, et accueillera tous les éléments électriques qui seront à proximité. La qualité de son installation est donc primordiale. Cet article tentera alors de démontrer si cette manipulation est réalisable par tout le monde.

Des connaissances dans le domaine électrique nécessaires

Tout d’abord, il faut bien considérer le fait que votre tableau électrique doit être installé selon les normes en vigueur. Sans cela, votre installation sera plus exposée aux coupures de courant, et à tout autres risques liés à une mauvaise pose.

Il faut par exemple connaître l’utilisation et le rôle d’un interrupteur différentiel, ainsi que l’emplacement de ses bornes d’entrée et de sortie. C’est cet équipement qui permet la protection de votre installation, et qui disjoncte en cas de fuite de courant. Il vous faut idéalement savoir quelle est la puissance que ce tableau devra gérer, et donc l’énergie requise par vos équipements. Dans un souci d’optimisation, il est généralement conseillé de prendre en compte le cheminement électrique, afin de placer au mieux son tableau. Vous aurez également besoin d’utiliser des outils tels que des tournevis, ou des clips. Il vous faudra bien évidemment brancher les fils à l’interrupteur différentiel.

Ceci représente une série d’opérations non-exhaustives (et très peu techniques comparées aux autres) que vous aurez à réaliser lors de l’installation du tableau électrique.

Néanmoins, pour ceux qui estiment avoir assez de connaissances en électricité, voici la liste des tâches à effectuer pour une pose efficace de son armoire électrique :

  • Placer le support de modules : installer le à côté du boîter EDF.
  • Clipser l’interrupteur différentiel et les divisionnaires : Actionner la languette de l’interrupteur. Connecter les entrées et les sorties des divisionnaires avec du fil de même section
  • Connecter les fils aux peignes
  • Regrouper les conducteurs
  • Câbler l’ensemble des modules
  • Connecter les 2 fils à la sortie du disjoncteur, courant coupé
  • Monter et fermer le disjoncteur : des caches de base sont prévus pour vous faciliter la tâche

Vous pouvez également trouver des tutoriels très détaillés sur des sites spécialisés, ou des sites marchands. Un vendeur d’un magasin électrique pourrait également vous procurer de précieux conseils. Dans tous les cas, considérez toutes les informations qui n’étaient pas en votre possession.

Finalement, on peut dire que l’installation d’un tableau électrique n’est clairement pas à la portée de tous. Vos compétences électriques ont besoin d’être solides et il vous faudra également connaître un certain nombre de données. Pour les non-initiés, il est clair que le recours à un professionnel est indispensable. De plus, ne confiez pas cette installation à n’importe qui, car comme dit plus haut, ce n’est pas une opération à prendre à la légère, le tableau électrique garantissant la sécurité de votre réseau électrique.