Les vertus du cyclisme étant de plus en plus reconnues, il n’est pas rare de voir ce sport conseillé pour des pathologies respiratoires ou la perte de poids. Ainsi, les vélos elliptiques ou couchés peuvent être préférés pour éviter ou remédier à certains problèmes de santé. Mais en matière de transport, on observe également une importante diversification. Pour bien choisir son vélo, il y a donc plusieurs éléments à prendre en compte : les distances parcourues, la fréquence d’utilisation, et le type de chemin fréquenté.

Vélo de ville et vélos pliables

En milieu urbain, la pratique quotidienne du vélo vous permet non seulement de pratiquer un sport sain, et donc de bénéficier de tous ses effets sur votre bien-être, mais aussi de gagner un temps précieux dans les embouteillages.
Les vélos de ville sont de plus en plus légers, et disposent de tous les équipements de sécurité et de confort nécessaires à une pratique quotidienne du vélo. Dans cette catégorie seulement, il existe une multitude de modèles plus ou moins légers et équipés.

Les porte-bagages et paniers, ainsi que les matériaux choisis ou le nombre de vitesses, voilà autant d’éléments à prendre en compte du point de vue du poids du vélo. Ainsi les modèles dits « fixies » (adoptés par les coursiers américains) sont par exemple plus minimalistes et plus légers, mais également moins sécurisés.
Choisir votre vélo de ville dépendra des aménagements présents sur votre route ; par exemple, si vous devez fréquenter des zones piétonnes, choisissez un modèle comportant un système de freinage robuste (freins à tambour ou à étriers) ; si vous devez laisser votre vélo dans un endroit fréquenté, n’oubliez pas les antivols intégrés, ainsi qu’une selle et des roues moins faciles à voler.

Sachez également que les modèles électriques se démocratisent, et que des subventions étatiques existent depuis février 2017 pour vous aider à financer votre vélo électrique ! Certaines villes et communes peuvent aussi participer ; n’hésitez donc pas à comparer ces aides.

Tout le monde n’a cependant pas la chance d’habiter à moins de 15 kilomètres de son lieu de travail ! L’industrie s’est adaptée, et offre maintenant la possibilité de voyager avec un vélo pliable ! Autorisés dans les trains comme dans les bus, ces petits bijoux d’ingénierie vous permettent de poursuivre votre trajet à vélo, et donc d’économiser du temps et d’épargner vos nerfs !

Les utilisations mixtes

Au-delà d’un certain nombre de kilomètres, et de la fréquentation de routes moins entretenues, les professionnels du vélo recommandent d’opter pour les VTT ou vélo de route milieu de gamme. Ils offrent plus de vitesses et plus de confort sur routes mixtes. Sachez cependant qu’il existe de véritables « fausses bonnes idées » en matière de pneus (sillons trop creusés) et de suspensions – si vous achetez neuf, assurez-vous de pouvoir rapporter le modèle si ce dernier ne vous convient pas.

Si cela prévaut pour les VTT, soyez vigilant dans le choix des matériaux et pièces qui composent votre vélo. S’assurer du confort et de la sécurité de ses trajets en ville comme sur routes moins entretenues, c’est avant tout choisir un vélo que l’on peut entretenir soi-même, facilement, et en dépensant moins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *