L'affaire du siècle

La pétition est le meilleur moyen pour faire une requête ou pour dénoncer une injustice, « l’affaire du siècle » qui met en scène 4 ONG projetant à attaquer en justice l’État pour négligence face au réchauffement de la terre. Ainsi, ces organismes ont pu recueillir plus de 2 millions de signatures en moins d’un mois et cette mobilisation en ligne a touché beaucoup de citoyens qu’ils projettent d’arriver à en recueillir davantage.

« L’affaire du siècle », quand l’État est montré du doigt

La démission de Nicolas Hulot a étonné plus d’un et voilà que l’État vient de faire l’objet d’une autre épreuve, une éventualité à passer devant la justice pour cause d’ « inaction devant le réchauffement de la terre ». Quatre ONG, dont l’initiateur est « Notre affaire à tous », se sont donné la main pour mobiliser en ligne les Français et demander à signer la fameuse pétition.

Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace et Oxfam France se sont joints à la présidente de cette association pour signer la sonnette d’alarme afin que l’État réagisse. Les dégâts causés par ce changement climatique sont nombreux et commencent déjà à se faire sentir : fonte des glaces, montées des eaux, pollution de l’air, inondations répétitives, menace de disparition de certaines espèces végétales et animales et autres.

Le climat et les 2 millions de signatures

Ce problème affecte particulièrement les Français qu’en 36 heures après le lancement de la pétition en ligne, le mouvement initié par les quatre ONG a pu recueillir plus d’un million de signatures. Particulièrement touchés par les dangers que peut provoquer ce changement climatique, les Français ne se sont pas faits prié pour s’adhérer à la cause.

Surprenante, cette pétition devient l’affaire de tous quand on pense que celle qui a été lancée par Priscilla Ludovsky qui s’est démenée ait recueilli quelque 1,2 million de signatures afin de dénoncer la hausse du prix de carburant et a déclenché le mouvement du « gilet jaune » et que la pétition initiée par Caroline de Haas, en 2016, contre la loi El Kohmri a pu réunir 1,4 million de signatures.

Quel en sera l’issue ?

Les ONG ne cachent pas leur satisfaction et veulent en faire plus quand ils ont déclaré dans un communiqué : « en soutenant l’Affaire du Siècle, plus de deux millions de citoyennes et citoyens expriment aujourd’hui leur espoir de voir les choses changer et soutiennent la demande faite au gouvernement de mettre un terme à l’inaction climatique de la France depuis plusieurs décennies ».

La pétition est encore ouverte et les ONG pensent pouvoir atteindre les 3 à 4 millions de signatures pour pouvoir porter devant la justice ce qu’ils jugent de « carence fautive » par cette « inaction défaillante » qui doit se focaliser sur la réduction d’émission de gaz à effet de serre. L’État, par le biais de ses représentants auront tout juste deux mois pour répondre à leur requête et éventuellement, un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris serait envisagé. Notons que ce sera une première !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *